Affiche

The Take Away Project soutient l’artiste Claude Cornu

Posted on Posted in TKW

Artiste plasticien né à Tours, Claude Cornu s’intéresse aujourd’hui principalement au vêtement féminin comme représentation du corps et de la personnalité de celle qui l’a porté.

Mais Claude a de multiples facettes et a vécu des aventures extraordinaires. Appelé sous les drapeaux en 1958, il est envoyé en Algérie où il passe 2 ans dans les Aurès, près du village Chaouïs de Nouader. Il ne veut pas faire la guerre.

Au camp, Claude a d’abord été chargé de missions administratives. Mais après de multiples escapades hors du camp pendant lesquelles il entre en contact avec les enfants du village voisin, il reçoit l’ordre de s’occuper de ces enfants en leur faisant l’école. Il partage alors une partie de la vie du village, prend de nombreuses photographies et réalise de multiples croquis et gouaches. Au cours de ces deux années passées dans le village, il a noué des relations humaines très fortes, qui ont perduré jusqu’à aujourd’hui et ont même été transmises aux jeunes générations du village.

Les photos qu’il a prises auraient pu l’être 20 ans plus tôt par Germaine Tillion. Ethnologue et résistante française entrée au Panthéon en 2015, Germaine Tillion s’est intéressée à cette région de l’Algérie, où elle a effectuée deux missions étalée sur 6 ans. Elle y consacre les ouvrages : Il était une fois l’ethnographie et L’Algérie aurésienne. Ce dernier présente en particulier ses photographies.

L’incroyable aventure humaine vécue par Claude, qui constitue également un témoignage sur le mode de vie des Chaouïs, sera présentée à travers les photographies qu’il a prises pendant son séjour lors d’une exposition à la librairie La Boîte de Pandore à partir du 20 avril 2016.