Ecole Normale de Rouen

Diagnostic des façades de l’ancienne École Normale d’Institutrices de Rouen

Posted on Posted in Sherlock
Sherlock Patrimoine réalise le diagnostic des façades de l’ensemble immobilier de l’ancienne École Normale d’Institutrices de Rouen.

L’École Normale d’Institutrices de Rouen est inaugurée en 1887. Conçus et réalisés par l’architecte en chef du département de la Seine Inférieure, Lucien LEFORT, ces bâtiments sont d’une élégance sobre : l’ornementation extérieure réside essentiellement dans le dialogue et l’agencement géométrique des différents matériaux : brique et pierre calcaire.

Prévue pour cent élèves institutrices réparties en trois années d’études, l’École Normale occupe une parcelle d’environ 18000 m2 pour une surface utile d’environ 8000 m2. Les bâtiments et les espaces sont hiérarchisés et leur affectation est pragmatique et fonctionnelle.

C’est sous l’impulsion de Jules Ferry, alors ministre de l’Instruction Publique, que chaque département doit assurer le recrutement de ses instituteurs et institutrices communales afin de pouvoir assurer l’éducation du nombre croissant d’élèves que les lois Jules Ferry de 1881 et 1882 vont engendrer.

Racheté au département par la MATMUT, le site fait l’objet d’un projet de réhabilitation en Cité des Congrès, mené par les architectes Wilmotte & Associés et Artefact.

Le bureau d’études DVVD a demandé la réalisation d’une étude des façades de l’ensemble des bâtiments afin de pouvoir juger de l’envergure des travaux de restauration de celles-ci à prévoir. Sherlock Patrimoine réalise donc le relevé systématique et la quantification des pathologies des façades des 11 bâtiments qui composent l’ensemble immobilier.

La presse en parle :
Normandie Actu
France 3 régions
Le journal des entreprises